accueil association 14 en souvenir de Maxime Candau
22/07/2012 : Article VAR MATIN du 22/07/2012
"Sport et Chaleur Cocktail Dangereux" Dossier réalisé par Patrick Onimus avec la collaboration d'Imanol Harinordoquy et de Christian Gaudin

20/07/2012 : FRANCE -DANEMARK à Vence

03/06/2011 : Inauguration du GYMNASE MAXIME CANDAU / L'AFFICHE
Le 23 juin 2011 à Vence Gymnase Maxime CANDAU Avenue Rhin et Danube à 17h

06/03/2011 : Inauguration d'un Gymnase MAXIME CANDAU à Vence
La Ville de Vence a décidé de rebaptiser le Gymnase du Vallon de la Rousse, Gymnase Maxime CANDAU,un superbe hommage à Maxime qui a marquer ses premiers buts à Vence ; la date de l'inauguration qui donnera lieu à un grand RV de la famille du Handball sera indiquée prochainement mais devrait être courant juin 2011

06/03/2011 : Supplément Sport VAR MATIN NICE MATIN
Page entière consacrée aux actions de l'association "14" (par Patrick ONIMUS)

06/03/2011 : Les 10 Règles d'or à l'Ecole
L'association "14" a reçu l'accord officiel du Ministère de l'Education Nationale afin de diffuser les 10 règles d'or dans tous les collèges et lycées de France. C'est plus de 7000 collèges et 4200 lycées qui seront concernés par cette campagne d'affichage, prés de 5 millions d'élèves de l'enseignement secondaire.

01/02/2011 : Lettre adressée à Mr Remy PFLIMLIN Président de France Télévision
A l’attention de Monsieur Remy PFLIMLIN, Président de France TELEVISIONS
Biarritz le 1er février 2011

Mr le Président,
L’association « 14 que j’ai l’honneur de présider depuis 18 mois constitue la structure menant les actions les plus importantes sur le plan national concernant la lutte contre le phénomène de mort subite dans la pratique sportive. Soutenue par le Ministère de la Santé, le Ministère de la Jeunesse et des Sports et le CNOSF, l’association « 14 » lutte contre un phénomène désormais officiellement considéré comme un véritable problème de santé publique, estimé à plus de 5.000 décès par an ; ce chiffre étant malheureusement destiné à s’accroître du fait de la pratique sportive croissante des seniors dans les années à venir. Le sport concerne plus de 35 millions de pratiquants en France, notre association a initié le colloque national sur le phénomène de « mort subite » dans la pratique du sport qui s’est déroulé le 26 janvier 2010 à Paris au siège du CNOSF avec la présence la Ministre de la Santé et des Sports Madame Roselyne BACHELOT-NARQUIN ; ce colloque fût le premier à réunir aux côtés des experts médicaux l’ensemble des composantes du mouvement sportif Français. L’événement a permit d’identifier les origines du phénomène et de recenser l’ensemble des solutions préventives existantes à ce jour ainsi que celles à développer pour l’avenir.
L’association a notamment développé une campagne de prévention par l’information sans précédant en France, avec la diffusion sur tous les sites de pratiques sportives des « 10 règles d’or » préventives contre les accidents cardiovasculaires dans le sport ; ces règles d’or sont des mesures de bon sens très simples à comprendre et à mémoriser dont chaque sportif doit prendre acte ; édictées par le Club des Cardiologues du Sport et validées par l’Académie Nationale de Médecine, les règles sont diffusées en France auprés des 35 millions de sportifs avec les concours :
• des différentes fédérations sportives nationales pour l’ensemble du sport fédéral (17 millions de licenciés)
• du Ministère de l’Education Nationale qui promeut les règles d’or dans l’ensemble des collèges et lycées de France.
• Des Villes de France en partenariat avec l’AMF (Association des Maires de France), et l’ANDES (Association Nationale des Elus du Sport (36.000 communes)
• Des Entreprises de notre pays qui relaient les règles auprès de leurs personnels mais aussi auprès de leurs clientèles, c’est notamment le cas du Groupe DECATHLON qui affiche les règles d’or dans tous ses magasins à l’échelle nationale (180).
L’objet de ma démarche auprés de vous à ce jour est la suivante : je souhaiterais que FRANCE TELEVISIONS puissent contribuer comme il se doit à cette grande action de prévention sanitaire nationale ; cette contribution pourrait se concevoir de deux manières :
• La première serait de relayer l’information des règles d’or auprès de l’ensemble de son personnel, et ce par les différents supports d ’informations dont le groupe dispose (site internet, bulletins, autres).
• La seconde serait de consacrer au sujet un débat de fond, chose qui n’a jamais encore été réalisée à la télévision, le phénomène de mort subite dans le sport n’ayant été jusqu’ à aujourd’hui traité que sous la forme du fait divers dans les JT.
La demande pour ce projet d’émission est considérable ; les sportifs, les parents de jeunes, les seniors, tout le monde la demande et l’audience serait garantie ; les experts médicaux, les décisionnaires politiques, des sportifs renommés, tous sont prêts à participer activement. Par ailleurs, je pense qu’il est du devoir du service public de contribuer par la divulgation de l’information à lutter contre ce problème de santé publique qui concerne plus de 50 % de la population Française. Le rôle de FRANCE TELEVISIONS serait donc ici pleinement justifié et apprécié, le Sport sur France TELEVISIONS c’est aussi savoir communiquer sur ces sujets, une telle émission ou reportage aurait sans nul doute des effets salvateurs très importants, accentuant la sensibilisation de l’audience et contribuant efficacement à la diminution des accidents.
Je dois vous informer que j’ai effectué déjà cette démarche auprès de Monsieur Patrick de Carolis l’année dernière qui nous a mis en contact avec Monsieur Michel Bilalian, ce dernier a estimé que le phénomène de la mort subite dans la pratique sportive n’était pas d’une importance suffisante pour en parler au niveau national ; j’ai gardé ce courrier éloquent qu’il a de plus osé signer. Ceci pour vous préciser que ce problème doit être traité par des spécialistes des problèmes de société et non pas par ceux des services des sports qui ne considère que la brillance du sport de haut niveau.
Je me tiens personnellement à la disposition pour vous rencontrer et évoquer ensemble les différentes possibilités pour concrétiser cette indispensable opération de communication qui sauvera de nombreuses vies. Nous avons pour votre information des idées précises que je serais heureux de vous soumettre.
Espérant pouvoir compter sur votre soutien en véritable partenaire de cette cause qui vous l’aurez compris est à considérer avec la plus grande urgence.
Je vous adresse Monsieur le Président l’assurance de mes très respectueuses salutations.
Pascal CANDAU
Président de l’association « 14 »

11/01/2011 : Lettre Président de la FFT Mr Jean Gachassin
A l’attention de Monsieur Jean GACHASSIN, Président de la Fédération Française de Tennis

Biarritz, le 11 janvier 2011.
Monsieur le Président,
Vous ne pouvez ignorer l’existence et les actions menées par l’association « 14 » afin de lutter sur le plan national contre le phénomène de la mort subite dans la pratique du sport. Sur son initiative a été organisé le 26 janvier 2010 avec le CNOSF le premier grand colloque national sur le sujet ayant réuni aux côtés des experts médicaux, l’ensemble des responsables du mouvement sportif Français.
La Fédération Française de Tennis y était représentée.
L’objectif de ce colloque a été de mettre en place différentes directives de travail actuellement en cours qui sont je vous le rappelle :
• mieux évaluer l’ampleur, les fluctuations, et les origines du phénomène par la pratique d’une l’autopsie lors des accidents survenus.
• Rendre obligatoire l’ECG annuel dans le cadre de tout le sport fédéral.
• Réaménager la visite médicale de non contre indication et mettre un terme aux certificats de complaisance.
• Développer des opérations de prévention par l’information, avec notamment la promotion des règles d’or et l’apprentissage des gestes qui sauvent ; intensifier la présence de défibrillateurs sur les sites de pratiques sportives.
Si les trois premiers points évoqués mettent du temps à être développés par les instances publiques du fait des contraintes logistiques et financières qu’elles impliquent, le quatrième point, à savoir le développement de la prévention par l’information des populations sportives devaient être enclenché immédiatement, aucun obstacle ne s’y opposant.
Les fédérations ont été invitées par la Ministre de la Santé et des Sports d’alors à promouvoir notamment la diffusion des règles d’or auprès de tous leurs licenciés. L’association « 14 » a de son côté commencé à diffuser ces règles avec succès sur le plan national, et agit activement avec de nombreuses fédérations.

Le colloque a été aussi l’occasion de rappeler aux fédérations mais aussi à toutes personnes concernées que la non participation à ces actions de prévention engagerait leur entière responsabilité en cas d’accidents futurs. Cette consigne a été heureusement respectée par la plupart des fédérations qui à ce jour oeuvrent toutes selon leurs moyens ayant ainsi initié des actions diverses.
Je vous interpelle ce jour car faisant suite à de nombreuses demandes écrites de ma part, la Fédération Française de Tennis, n’a effectué à ce jour aucune démarche sérieuse en matière de prévention auprès de ses licenciés. Son action s’est soldée à la fin de l’année 2010 par une annonce de « prises de mesures futures dans un proche avenir … » D’ici là Monsieur le Président combien d’accidents sur les courts, combien de morts, de drames familiaux ?
En tant que Président de l’association « 14 », dois je vous rappeler Monsieur le Président l’importance du Tennis dans notre pays, la fédération compte prés de 1,100.000 licenciés et encore d’avantage de pratiquants non fédérés, le Tennis est par ailleurs l’une des disciplines les plus touchées par les accidents cardiovasculaires .
Compte tenu de cette inertie totale et exceptionnelle dans le monde sportif fédéral Français, je souhaitais tout d’abord vous informer que j’étais scandalisé par le manque de respect et d’attention de la FFT vis-à-vis de l’ensemble de ses pratiquants, et je ne parle pas de celui concernant les victimes et leurs familles.
Je souhaitais ensuite vous informer que dans l’absence de toute réaction rapide, officielle et concrète de la Fédération Française de Tennis concernant la prévention de la mort subite dans la pratique tennistique, nous considérerons la Fédération responsable des accidents qui surviendront dorénavant et n’hésiterons pas à encourager les familles de victimes à mettre la fédération face à ses responsabilités judiciaires.
Il va de soi que nous demanderons par la même occasion votre démission de la fonction de Président de la FFT ainsi que celle du responsable de sa commission médicale.
Dans l’attente d’une réaction humaine, je ne vois aucun autre superlatif utilisable, je vous transmets Monsieur le Président l’assurance de mes sentiments distingués.
Pascal CANDAU
Président de l’association « 14 »
Copie : Mme Chantal JOUANNO , Ministre des Sports, Mme Sophie DION, Présidence de la République, MMrs Denis MASSEGLIA et Alain CALMAT, CNOSF

07/12/2010 : NEWSLETTER DECEMBRE 2010
DECEMBRE 2010
Sommaire
• L’association « 14 » au Salon des Maires de France
• 2011, les « Journées 14 » dans plus de 30 villes de France
• Symposium sur le rythme des jeunes sportifs de haut niveau
• Défibrillateur, le bon choix

 Du 23 au 25 novembre 2010, l’association « 14 » présente au Salon des Maires 2010 à Paris au Palais des Expositions de la Porte de Versailles.
Prés de 36.000 élus se sont rendus à cette manifestation primordiale pour l’association et la divulgation de ses messages auprès des responsables de collectivités. L’association « 14 » fut accueillie durant les 3 journées sur le stand du Ministère des Sports et du CNDS. Il était possible de venir y rencontrer les responsables de l’association et s’informer sur les méthodes de diffusion des « 10 règles d’or » dans les communes qui sont déjà plus de 258 à participer à cette opération, plus de 150 nouvelles sont venues nous rejoindre ! De nombreuses brochures de l’association « 14 » ont été diffusées durant l’événement avec le concours de l’Association des Maires de France. A l’occasion du Forum organisé par le salon, Pascal CANDAU s’est exprimé devant la presse afin de rappeler les enjeux de cette campagne d’information des règles d’or pour les 35 millions de sportifs que compte notre pays. Pascal CANDAU a pu s’entretenir avec Mme Chantal JOUANNO, nouvelle Ministre des Sports qui a renouvelé son soutien aux actions de l’association.
L’association « 14 » remercie le Ministère des Sports pour son soutien qui lui a permis de communiquer efficacement lors de cette manifestation.

 2011, l’année des Journées « 14 »
L’association « 14 » développe dans près de 30 villes de France un événement itinérant qui a pour objectif de porter sur le terrain l’essentiel de ses messages. Rattachées à chaque échelle locale à un événement sportif populaire, les « Journées 14 » proposeront au grand public mais aussi à tous les représentants politiques et du mouvement sportif, une conférence d’information sur comment lutter contre le phénomène de la mort subite dans la pratique sportive. Des forums de discussions seront développés répondant à toutes les questions. Ces débats seront animés par des cardiologues du sport, des responsables de l’association, des responsables de collectivités. Par ailleurs des animations d’explication des 10 règles d’or, de formation au massage cardiaque, et à l’utilisation du défibrillateur seront proposées au public par des professionnels du secourisme. Là encore de nombreuses personnalités du sport Français viendront supporter cette opération de sensibilisation sans précédent. L’itinéraire définitif des « Journées 14 » sera définitivement établi au 15 décembre 2010.





 Symposium sur l’aménagement du rythme des jeunes sportifs de haut niveau
Ils sont prés de 2000 jeunes à vivre dans les pôles Elite qui représentent l’avenir du sport Français de haut niveau. For est de constater depuis longtemps et plus encore depuis de dramatiques accidents que ces jeunes font l’objet d’un surmenage évident ; confrontés à une demande de performance sportive permanente dans le cadre de leurs pôles, mais aussi de leurs clubs et des sélections dans lesquelles ils sont retenues, ces jeunes athlètes sont de plus confrontés à l’exigence de la réussite scolaire, et ce sans aucun cadre restrictif de régulation existant. Des études ont montré que certains de ces jeunes vont jusqu’à pratiquer jusqu’à 8h de sport par semaine de plus que les sportifs professionnels, ces derniers n’ayant de plus pour certains d’entre eux d’impératifs de travail simultanés. De plus les jeunes sportifs de haut niveau ne connaissent aucun encadrement législatif qui régule leur activité. L’association « 14 » a jugé important de réunir au plus vite une commission de réflexion sur ce sujet qui devrait pouvoir se réunir durant le premier trimestre 2011. Ce symposium réunira comme lors du colloque national toutes les personnes concernées par le sujet : experts médicaux, entraîneurs de pôles, de clubs, de sélections, présidents de clubs, de ligues, les responsables de l’Education Nationale, des chargés d’études, etc …. La date de ce symposium devrait être connue courant du mois de novembre 2010.

 Défibrillateur, le bon choix

Dans ce domaine où les offres pullulent, le commerce semble prendre le pas sur l’efficacité et donc la santé ; il y devient bien délicat de discerner le bon du moins bon… Là encore l’Association « 14 » en informant les responsables sur le choix d’un matériel de qualité communiquera le résultat de sa recherche d’excellence dont l’enjeu est évidemment indissociable. Comme pour les informations médicales qu’elle divulgue et qui sont validées par la communauté scientifique, l’association « 14 » a retenu les défibrillateurs qui apportent les garanties les plus sérieuses. Les caractéristiques techniques des dispositifs, l’expertise du fabricant et ses références, mais aussi la politique de communication qui les entoure sont apparues primordiales.
La capacité à appréhender l’ensemble de la solution d’équipement : défibrillateurs, logique d’implantation, signalétique, services associés, informations sur les aides publiques, synergies avec les urgences… ont conforté l’association « 14 » dans le choix du meilleur partenaire.
L’association « 14 » diffusera bientôt un dossier « spécial défibrillateur » indiquant ses critères de références et de séléctions.




23/09/2010 : Lettre à l'une des entreprises de la grande distribution des equipem
Monsieur,

J’ai bien reçu votre réponse, et le président du mouvement associatif national que je représente ne peut refuser tout effort de promotion quel qu’en soit sa taille des 10 règles d’or.

Cependant je souhaitais sans ambigüité vous faire savoir par ailleurs que j’étais profondément choqué du caractère hyper réducteur de votre proposition compte tenu du potentiel considérable de vos magasins en terme de communication auprès des sportifs de notre pays. Si toutes les causes pour lesquelles vous devez être sollicité sont en effet légitimes, celle des 10 règles d’or concerne spécifiquement le sport et plus particulièrement un volet éducatif nouveau que l’on se doit de transmettre à tous les sportifs de notre pays. Il est de notre responsabilité à tous, sportif de relayer cette information qui est fortement promue je vous le rappelle par le Comité National Sportif Olympique Français auprès des 17 millions de pratiquants du sport fédéral, mais aussi par l’école, les grandes villes de France auprès des 17 autres millions de sportifs pratiquant en dehors des fédérations. Toutes ces entités et institutions se sont senties responsables face à ce phénomène de mort subite dans le sport que l’on peut en grande partie prévenir par l’information, et elles jouent leur rôle activement.

J’ose aussi évoquer le problème de responsabilité des grandes entreprises et surtout celles qui vivent économiquement de l’activité sportive, ce secteur captif représenté par tous les grands équipementiers et bien sur la grande distribution spécialisée dans laquelle vous jouez un rôle majeur. Ce statut vous donne une obligation morale toute particulière de promouvoir ces règles auprès des millions de clients qui visitent vos magasins chaque semaine en France. C’est d’ailleurs un débat national qui va bientôt animer les forums de discussion sur internet et l’homme de marketing que vous êtes ne pourra pas y rester insensible.

Je tenais donc à vous préciser mon point de vue sur la question de votre implication actuelle sur l’action des règles d’or, et espère que vous saurez faire face à vos responsabilités lorsque des milliers de sportifs s’interrogeront sur votre réserve concernant la communication de ce sujet. Espérant que ces quelques paroles vous convaincront de revenir à des objectifs de collaboration plus ambitieux concernant la sécurité et la santé des sportifs Français.

Respectueuses salutations.

Pascal CANDAU


17/09/2010 : Lettre au CNSOF sur l'aménagement du rythme de nos jeunes sportifs d
A l’attention de Mr Patrick MAGALOFF, CNOSF, Directeur de la mission médicale Sport et Santé
Biarritz, le 14 septembre 2010
Monsieur,
Le colloque national sur le phénomène de la mort subite dans la pratique du sport organisé le 26 janvier 2010 a consacré l’un de ses points de discussion au problème du rythme imposé à nos jeunes sportifs de haut niveau dans le cadre des pôles, et aux conséquences éventuelles de celui-ci sur leur état de santé.
Le travail remarquable effectué par Pascal SELOU s’appuyant sur son vécu personnel mais aussi sur une collecte d’informations émanant de nombreux pôles en France, a permis d’établir un constat évident de surmenage de ces jeunes ayant des répercussions importantes sur leurs équilibres physiques et psychologiques. Il a permis également de révéler que cette catégorie spécifique de jeunes sportifs ne fait l’objet d’aucune mesure visant à réguler leur rythme de vie et les efforts pour lesquels ils sont sollicités aussi bien sur les plans sportif que scolaire.
Le système existant actuel tire la quintessence maximale des capacités de nos jeunes sportifs, contraints pour la plupart d’entre eux de répondre simultanément aux exigences du pôle, du club de haut niveau dans lequel ils évoluent, des sélections, et bien sur de la scolarité, et ce en l’absence de toute régulation de bon sens visant à préserver leur équilibre. Savez-vous par exemple que certains de ces jeunes ont à leur actif hebdomadaire parfois jusqu’à 6 à 7 heures de pratique sportive de plus qu’un sportif professionnel. Rappelons que ce dernier est protégé par des règlements avec des temps de récupération imposés, et n’a pas de plus le souci d’une performance scolaire parallèle.
La grande et unique question qu’il advient de se poser aujourd’hui est : comment structurer le fonctionnement des pôles, leurs performances sportives et scolaires, sans mettre l’équilibre de ces jeunes sportifs en danger ?
Cette constatation est grave, et préoccupe de plus en plus les jeunes sportifs eux même, leurs familles, et leurs encadrements sportifs et scolaires.
Je pense aussi qu’il serait souhaitable de constituer une commission de réflexion qui réunirait les différentes parties concernées (Education Nationale, Médecins, Responsables de clubs, de pôles, de fédérations, psychothérapeutes spécialisés, …) afin de travailler à une règlementation coordonnée pour un aménagement spécifique du rythme de vie de nos jeunes sportifs évoluant dans les pôles.
Ce travail ne pourra qu’optimiser les résultats en apportant à nos jeunes plus de confort et de sécurité qui contribueront notamment à diminuer un stress omniprésent révélé dans les études, stress source de déséquilibre.
Certaines mesures sont déjà simples à prendre ; est-il normal par exemple que nos jeunes sportifs de haut niveau soient dans certains établissements contraints de participer aussi aux cours d’EPS ? Ceci n’est qu’une question parmi tant d’autres pouvant être simplement résolues et contribuer à diminuer le surmenage.
Je souhaitais aussi saisir officiellement le CNOSF sur ce sujet important dont l’objet est en priorité la protection de nos jeunes sportifs de haut niveau et corrélativement l’avenir du sport Français de haut niveau.
Persuadé de votre sensibilisation à ce problème, je demeure à votre disposition pour toute aide éventuelle que je pourrais être susceptible de vous apporter.
Souhaitant avoir prochainement de vos nouvelles concernant la création de cette commission de travail que de très nombreuses personnes attendent, je vous transmets Monsieur le Président l’assurance de mes respectueuses et cordiales salutations.

Pascal CANDAU
Président de l’association « 14 »



05/09/2010 : Lettre adressée ce jour au Comité National Sportif Olympique França
A l’attention de Mr Alain CALMAT, Président de la Commission Médicale du Comité National Sportif Olympique Français
Biarritz, le 5 septembre 2010
Monsieur le Ministre,
Le CNOSF a eu la réactivité d’organiser à notre demande le 26 janvier 2010 le colloque national sur la mort subite dans la pratique sportive. Cet événement fut une réussite permettant aux experts médicaux de se réunir aux côtés des représentants du mouvement sportif, et je vous en félicite de nouveau.
L’association « 14 » s’est quant à elle investie dans une important promotion des « 10 règles d’or » et ce à l’échelle nationale et essentiellement par l’intermédiaire de nombreuses collectivités locales et certaines fédérations. Le bilan au terme de notre première année d’activité est relativement positif bien que le chantier à accomplir demeure considérable.
Presque 9 mois après le déroulement du colloque et les grands axes de travail qui y furent établis, je souhaitais que le CNOSF, rapporteur légitime et désigné de ces travaux puisse nous effectuer un bilan sur l’état des actions menées à ce jour. Les sujets concernés sont s’il est besoin de le rappeler :
• Rendre obligatoire les autopsies lors d’accidents de mort subite dans le sport afin de mieux connaître les causes et la taille du phénomène dans notre pays
• Rendre obligatoire l’ECGannuel pour tous les pratiquants exerçant dans le cadre du sport fédéral.
• Reconsidérer la visite médicale de non contre indication, afin de lutter efficacement contre les trop nombreux et irresponsables certificats de complaisance dont nous connaissons l’existence.
• Intensifier la sensibilisation des fédérations sportives nationales pour la diffusion des règles d’or, mais aussi et surtout pour la formation des cadres et des participants à la formation des gestes qui sauvent, à savoir la pratique du massage cardiaque puis l’utilisation d’un défibrillateur.
L’association souhaiterait obtenir si possible l’ordre du jour de la réunion de la commission « sport et santé » à la fin du mois ainsi que le compte rendu qui s’ensuivra, afin de pouvoir relater les actions dans le cadre de sa lettre d’information de son site internet www.numero-14.org, lettre attendue par de très nombreuses personnes en France.
Je vous en remercie d’avance et dans cette attente, je vous transmets Monsieur le Président l’assurance de mes respectueuses et de mes très cordiales salutations.
Pascal CANDAU
Président de l’association « 14 »



03/09/2010 : CERS Capbreton
Le Cers de Capbreton accueillera le lancement des règles d'or pour le Département des Landes (40)

03/09/2010 : Ville d'ANGLET
Le 4 septembre 2010 seront lancées les Règles d'Or lors du Forum des Association au Gymnase El Hoggar

03/09/2010 : Ville de CAUSSADE
Initiative individuelle pour la diffusion des règles d'or, merci à eux pour leur dynamisme

03/09/2010 : Ville de Lyon
Plus de 400 sites sportifs badgés aux règles d'or depuis août 2010

03/09/2010 : Ville de Paris
Plus de 500 sites sportifs badgés aux règles d'or depuis juillet 2010 !

03/09/2010 : Département des Hautes Alpes
Les Règles d'Or diffusées à toutes les communes

03/09/2010 : Département de l'Allier Les Règles d'Or
Diffusées auprés de toutes les Villes du département 03

03/09/2010 : Débat Sport et Résiliance
Organisé par EUROSPORT et Boris Cyrulnik, ce comité de réflexion réunira Jé^rome Gallion, Eric De Blicker, Pascal CANDAU qui présentera l'association 14

03/09/2010 : Handball Jeunes
Les jeunes handballeurs Français médaillés de bronze aux JO des jeunes, bravo à tous les joueurs et au staff qui emmènent toujours Maxime dans leurs performance. Merci à eux.

news 14

création artistique: vhery - réalisation: MikaProd - © 2009 Numéro 14 - mentions légales
valide w3c